Résultats de la gestion financière

Actif en millions d'€ au 31/12/2020 * 48,0
Crée en 1976  
Taux brut 2020 2,186%
Taux net de frais de gestion 2020 ** 1,70%
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données fournies Aviva Investors
*Valeur boursière hors coupons courus
**Taux net de frais de gestion et hors prélèvements sociaux et fiscaux
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

L’année 2020 a été marquée par une pandémie mondiale sans précédent avec un retour très marqué de la volatilité des marchés financiers dès le premier trimestre. Dans ce contexte incertain, l’intervention massive des banques centrales mondiales, et notamment de la Banque Centrale Européenne, a contribué à faire baisser les taux de réinvestissements obligataires. Ce contexte de marché, s’il venait à perdurer, fait peser un risque d’érosion naturel du rendement du portefeuille à moyen terme.

Avec cet environnement de taux bas persistant, nos investissements en 2020 se sont portés sur des obligations à taux fixe de très bonne qualité de notation émises principalement par des États souverains et des agences gouvernementales pour des maturités longues (30 ans environ) afin de se placer sur des taux de rendement positifs. Nous avons privilégié la diversification notamment dans des obligations d’États en devises couvertes du risque de change permettant de générer un surcroit de rendement non négligeable (50 bps) par rapport à la dette souveraine française pour la même qualité de crédit.

Par ailleurs, avec le début de la pandémie et l’augmentation de l’aversion au risque, nous avons cherché à protéger la qualité de crédit du portefeuille en allégeant certains émetteurs jugés fragiles. Nous avons privilégié les achats sur des obligations de grandes entreprises et institutions financières de qualité pour des maturités entre 7 et 12 ans, en bénéficiant de conditions de rémunération plus avantageuses. Nos choix se sont portés sur des secteurs défensifs d’émetteurs diversifiés toujours avec la volonté de construire un portefeuille résilient et robuste

L’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance dans les décisions d’investissement marque notre souhait d’être un investisseur engagé pour une finance plus juste et un monde plus durable. C’est pourquoi, nous avons continué à financer des projets verts pour combattre notamment le réchauffement climatique tout en nous allégeant sur certains émetteurs les moins vertueux au regard de ces enjeux.

En termes de positionnement sur les OPC (organismes de placement collectif), nous avons souhaité prendre des profits dans un timing de marché opportun avant l’éclatement de la crise en réduisant notre exposition sur les actions et sur la dette émergente. Par ailleurs, la diversification en actions américaines a été bénéfique au portefeuille étant donné la sur-performance relative aux actions européennes.

Nous avons été prudents sur les actifs illiquides notamment la dette privée d’entreprise où nous avons procédé à certains désinvestissements ciblés. Nous avons toutefois démarré sur l’exercice un programme d’investissement important dans de la dette hypothécaire néerlandaise permettant de générer un rendement additionnel de 150 bps de plus que les obligations d’État françaises. Nous avons également participé aux initiatives de place (Lac d’Argent & Tibi) afin de soutenir les entreprises françaises cotées ainsi que les entreprises technologiques. Le portefeuille immobilier, quant à lui, est resté relativement stable avec quelques acquisitions opportunistes dans une optique de diversification sectorielle.

Enfin, nous avons souhaité garder les liquidités à un niveau faible du fait de la rémunération peu attrayante des OPC monétaires.

Répartition du portefeuille


Pour plus de précisions

Contactez-nous