Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Actif en Mds€ au 29/12/2017 5 142,62
Date de création 15/02/1995
Performance sur 1 an* 7,0 %
Performance annualisée sur 3 ans 7,4 %
Performance annualisée sur 5 ans 8,9 %
Performance annualisée sur 8 ans 6,2 %
Source Aviva Investors France * Performances annualisées au 29/12/17 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures performances futures.

Commentaires du gestionnaire financier

Tout au long de l’année 2017, nous avons maintenu une préférence pour les actions ainsi que notre stratégie de performance absolue face aux taux. Au sein des taux nous avons favorisé les taux réels contre les taux nominaux. Afer Sfer est donc resté sous sensible au risque de duration face à son indice.

De Côté actions, nous avons encaissé quelques profits au cours du mois de mai, marqué par l’élection présidentielle française ainsi que par une saison de bons résultats sur le marché européen. Nous avons cependant renforcé notre exposition progressivement au cours de l’été via notamment le secteur bancaire.

Ce positionnement a permis de générer un effet allocation positif pour le support.

Actions

Au cours de l’exercice 2017, dans un contexte de marchés orientés à la hausse, nous avons maintenu l’orientation du portefeuille en achetant ou renforçant des valeurs idéalement placées pour bénéficier des évolutions technologiques, industrielles, sociétales ou règlementaires et les valeurs les plus sensibles à la reprise économique. Nous avons donc continué à privilégier la technologie, les valeurs bancaires, les matières premières et le pétrole. Nous avons en revanche allégé le secteur automobile en vendant Peugeot et repondéré le secteur des médias (Publicis). La surpondération des valeurs cycliques au détriment des valeurs défensives a contribué à la performance de la poche puisque les marchés ont anticipé puis salué le retour de la croissance (la surperformance des valeurs bancaires, des semiconducteurs ou le rebond du prix des matériaux de base en est la meilleure illustration). En revanche,

répartition du portefeuille au 29/12/2017

Taux

La duration et la pentification de la courbe des taux ont été les principales thématiques au cours de la période considérée. Nous avons adopté un biais stratégique « short » en duration par rapport à l’indice de référence (afin de protéger partiellement le portefeuille d’une hausse des taux en étant moins sensible que l’indice de référence), dans un contexte de taux historiquement bas en zone euro combiné à une amélioration des perspectives d’inflation et un environnement macroéconomique robuste. Nous avons d’autre part maintenu un biais à la pentification des courbes « coeur » (hausse des taux longs plus forte que celle des taux courts).

Le crédit a constitué l’autre moteur principal de la performance sur l’exercice, offrant une diversification par rapport aux rendements des dettes souveraines et profitant de l’achat d’obligations du secteur privé par les banques centrales. La sélectivité est restée une des priorités importantes dans le cadre de la gestion de notre exposition au crédit.

La valeur relative a été une thématique plus opportuniste, en raison notamment des nombreuses échéances politiques sur la période. Le risque politique a été un facteur important pour les écarts de taux intra zone euro.

Evolution de la valeur liquidative par rapport à l'indicateur de référence sur 5 ans

Pour plus de précisions

Contactez-nous