Résultats de la gestion financière

Actif en millions d'€ au 31/12/2020 * 5 034,72
Date de création 15/02/1995
Durée de placement recommandée 8 ans
Performance sur 1 an* -3,76 %
Performance annualisée sur 3 ans 1,17 %
Performance annualisée sur 5 ans 3,50 %
Performance annualisée sur 8 ans 5,94 %
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données fournies par Aviva Investors France
Intensité carbone : L’intensité carbone représente le total des émissions de gaz à effet de serre (GES) des scopes 1 & 2 (émissions directes & émissions indirectes liées aux consommations énergétiques) normalisée par million de $ de revenus (chiffre d’affaires). Ainsi, chaque million de dollar de revenus, X tonnes métriques d’émissions sont financées. Source : BRS & MSCI
* Performances annualisées au 31/12/2020 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
L’investissement sur un support en unités de compte présente un risque de perte en capital. Pour plus d’informations sur les risques, consulter le prospectus sur www.afer.fr.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

En début d’année, le fonds était fortement exposé au risque actions, ce risque a été réduit au fur et à mesure que le risque de propagation du virus Covid se précisait. Cela a permis au fonds de résister à la première vague de baisse des marchés actions, mais l’allocation a plus souffert lors de la forte correction en mars. À partir de septembre, avec le soutien des politiques monétaires et fiscales, le fonds a progressivement repris du risque, d’abord via le crédit à haut rendement et ensuite sur les actions. Les derniers mois de l’année lui ont ainsi permis de regagner en performance.

Actions

Pour la poche actions, nous nous sommes efforcés, dans un contexte de faible visibilité, de réduire les biais de style du portefeuille pour nous concentrer sur les moteurs de croissance spécifiques des sociétés.

C’est le cas notamment des sociétés portées par la digitalisation de l’économie. Nous avons ainsi créé une ligne en Teleperformance, société spécialisée dans l’expérience client externalisée. Worldline, Atos et Cap Gemini, sont également portés par ce thème de la digitalisation.

Un autre moteur de croissance spécifique est constitué par les synergies issues des rapprochements (Essilor Luxottica, Veolia, Engie ou Peugeot).

Les secteurs les plus représentés en relatif au CAC 40 sont les médias, les financières et l’énergie. Les secteurs les plus sous-représentés sont ceux de la consommation.

La performance de l’allocation actions a bénéficié de la non-exposition à la baisse d’UnibailRodamco ou EssilorLuxottica mais a pâti de sa surexposition au secteur pétrolier.

Taux

Dans le cadre de la gestion de l’allocation taux, nous avons conservé une surpondération globale des pays périphériques et « semi-cœur » au détriment des pays « cœur » sur l’année, à l’exception des mois de mars et avril lors desquels nous avons adopté une approche plus opportuniste de manière à réduire le risque dans les fonds. Cette stratégie de valeur relative a été le moteur principal de la performance.

Nous avons conservé une sensibilité du portefeuille aux taux d’intérêts à un niveau proche ou supérieur à celle de l’indice de référence pendant une majorité de l’année. Nous avons d’autre part privilégié les investissements sur les maturités longues des courbes européennes, au détriment des maturités intermédiaires (aplatissement des courbes de taux). Ces éléments ont également été positifs pour la performance.

Le fonds a conservé une exposition stratégique à l’inflation, ainsi que des positions sur des émetteurs du secteur privé bénéficiant d’une notation élevée.

Evolution de la valeur liquidative par rapport à l'indicateur de référence sur 5 ans


Pour plus de précisions

Contactez-nous