Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Actifs en millions d'€ au 29/12/2017 747,17
Date de création 07/07/2004
Performance sur 1 an* -1,3%
Performance annualisée sur 3 ans 0,9%
Performance annualisée sur 5 ans 1,7%
Performance annualisée sur 8 ans 1,3%
Source Aviva Investors France
* Performances annualisées au 29/12/17 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Commentaires du gestionnaire financier

Tout au long de l’année 2017, nous avons maintenu notre politique d’allocation avec une préférence pour les actions et nos fonds multi-stratégies (Aviva Investors Multi-Stategy) par rapport aux taux. Pour la partie actions, nous avons maintenu une préférence pour l’Europe. Ce positionnement n’a pas permis d’afficher une performance positive sur l’année.

Les fonds Aviva Investors Multi-Stategy en portefeuille ont souffert d’une baisse de la volatilité sur les marchés qui a principalement pénalisé les stratégies de réduction du risque et de positions en devises. Les fonds étaient vendeurs de certaines devises émergentes qui se sont appréciées face au dollar américain.

Pour la partie obligataire, Afer Patrimoine est resté exposé au thème de la reflation (reprise économique conjuguée au retour de l’inflation) au travers d’obligations indexées sur l’inflation et d’une sous sensibilité au risque de hausse des taux. Nous avons également initié un arbitrage sur les obligations à haut rendement vers des maturités plus courtes. Afin de profiter d’un rendement plus attractif que dans les pays développés nous avons également intensifié notre diversification vers la dette émergente en devise locale.

Durant l’été, en raison de la baisse des taux longs US sur fond d’inflation plus faible qu’initialement anticipée, nous avons arbitré nos positions US au profit des taux australiens à duration équivalente.

Au sein de l’allocation obligataire sur la zone euro, nous avons réduit le risque de taux, avec pour cible une duration proche d’un an pour la poche taux. Nous avons conservé un biais à la pentification de la courbe allemande (hausse des taux long plus forte que celle des taux courts). Nous avons d’autre part maintenu une exposition stratégique à l’inflation, visant à bénéficier d’une remontée des anticipations d’inflation en zone euro à moyen terme.

La part du crédit a été conservée. La pondération des obligations du secteur privé de maturités supérieures à 3 ans a été revue à la hausse en cours d’année.

Dans le cadre de notre recherche de rendement, nous avons de plus procédé à une réallocation de certaines obligations privées vers des titres présentant un rendement plus élevé.

Nous avons enfin réalisé des bénéfices sur les obligations souveraines courtes ayant atteint des rendements négatifs ou proches de zéro.

Répartition du portefeuille au 29/12/2017

Pour plus de précisions

Contactez-nous