Résultats de la gestion financière

Actif en millions d'€ au 31/12/2019 * 499,59
Date de création 07/07/2004
Durée de placement recommandée 5 ans
Performance sur 1 an* 7,3 %
Performance annualisée sur 3 ans -0,9 %
Performance annualisée sur 5 ans 0,3 %
Performance annualisée sur 8 ans 1,5 %
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données fournies par Aviva Investors France)
Intensité carbone : L’intensité carbone représente le total des émissions de gaz à effet de serre (GES) des scopes 1 & 2 (émissions directes & émissions indirectes liées aux consommations énergétiques) normalisée par million de $ de revenus (chiffre d’affaires). Ainsi, chaque million de dollar de revenus, X tonnes métriques d’émissions sont financées. Source : BRS & MSCI
* Performances annualisées au 31/12/2019 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
L’investissement sur un support en unités de compte présente un risque de perte en capital. Pour plus d’informations sur les risques, consulter le prospectus sur www.afer.fr.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

L’année 2019 a été marquée par une très bonne performance des marchés actions. En début d’année, la politique d’allocation a consisté à marquer une préférence pour les actions et nos fonds multi-stratégies en conservant une large exposition aux obligations pour des raisons de rendement. Nous avons maintenu le poids du high yield (haut rendement) européen.

Nous avons réduit l’exposition actions au cours de l’année. Sur les taux, nous avons d’abord augmenté la duration avant de revenir à une duration proche d’une année à partir de l’été.

Enfin, nous avons réduit notre allocation sur les stratégies AIMS (Aviva Investors Multi-Strategy), qui ont délivré une bonne performance sur l’année. La performance de ces fonds a été tirée par l’exposition aux marchés actions et au crédit soutenue par les politiques des banques centrales. Les positions de réduction du risque ont également été positives. Enfin, la duration sur les taux US ou encore les stratégies sur les devises ont largement contribué à la performance de ces stratégies.

TAUX

Nous avons conservé au cours de l’exercice un risque de taux faible au sein de la poche obligataire. D’autre part, nous nous sommes positionnés sur l’ensemble de la courbe. Nous avons conservé une exposition stratégique à l’inflation en raison des niveaux de valorisation faibles, et en diversification de manière à protéger le portefeuille. Enfin, l’allocation en crédit est restée relativement stable. Les obligations du secteur privé de maturités inférieures ou égales à 3 ans représentent légèrement moins de la moitié de la poche, et celles de maturités plus longues près de 15% de l’allocation obligataire.

ACTIONS

Nous continuons à privilégier les valeurs cycliques car nous n’anticipons pas de récession à ce stade. Les secteurs favorisés dans le portefeuille sont la technologie, les banques ou l’industrie.

Nous avons acquis ou renforcé des sociétés qui nous paraissaient injustement sanctionnées par les marchés et avons aussi recherché des sociétés défensives ayant un retard de valorisation par rapport à leur secteur

Répartition du portefeuille


Pour plus de précisions

Contactez-nous