Résultats de la gestion financière

Actif en millions d'€ au 31/12/2020 * 106,48
Date de création 04/04/2018
Durée de placement recommandée 8 ans
Performance depuis 1 an * -0,98 %
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données fournies par Aviva Investors France
Intensité carbone : L’intensité carbone représente le total des émissions de gaz à effet de serre (GES) des scopes 1 & 2 (émissions directes & émissions indirectes liées aux consommations énergétiques) normalisée par million de $ de revenus (chiffre d’affaires). Ainsi, chaque million de dollar de revenus, X tonnes métriques d’émissions sont financées. Source : BRS & MSCI
* Performances annualisées au 31/12/2020 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
L’investissement sur un support en unités de compte présente un risque de perte en capital. Pour plus d’informations sur les risques, consulter le prospectus sur www.afer.fr.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

Le scénario imprévisible et inédit de la pandémie de Covid-19 a provoqué l’arrêt brutal d’une grande partie de l’économie. Gouvernements et banques centrales ont déployé, de manière coordonnée, des mesures de soutien fiscal et monétaire sans précédent pour amortir le choc, et ainsi éviter une récession durable.

Sur les marchés actions, la volatilité est restée très élevée tout au long de l’année. Les marchés ont été tiraillés entre, d’un côté, le soutien des mesures budgétaires et monétaires colossales et, de l’autre, les inquiétudes sur le rythme de la reprise économique. En fin de période cependant, les marchés actions se sont mieux comportés suite à l’élection du Président américain et au lancement de vaccins proposés par différents laboratoires.

Sur les marchés obligataires, si le segment haut rendement a eu un comportement très volatil sur la période, la catégorie « investment grade » s’est montrée moins sensible. En fin d’année, le resserrement des « spreads » a bénéficié au marché du crédit.

Les valeurs immobilières ont connu une forte volatilité tout au long de l’exercice mais ont tout de même bénéficié de la tendance positive de fin d’année. Les foncières commerciales ont été le plus impactées à la suite de la fermeture totale des centres commerciaux en Europe. L’immobilier résidentiel a profité de son statut de valeur refuge au sein de l’immobilier, ainsi que la logistique.

Répartition du portefeuille


Pour plus de précisions

Contactez-nous