Logo Epargne et Finance

Résultats de la gestion financière

Actif en Mds € au 31/12/2018* 235
Date de création 10/06/2015
Performance depuis 1 an* -1,66 %
Performance depuis sa création* 1,91 %
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données de AIF
*Performances annualisées au 26/12/2018 nettes de frais de gestion financière, nettes de frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer, brutes de prélèvements sociaux et fiscaux.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ce type d’investissement présente un risque en capital.
La performance individuelle du support Afer Eurocroissance de chaque adhésion diffère de la performance globale des actifs du support Afer Eurocroissance : la performance de chaque investissement dépend de la date des versements sur le support Afer Eurocroissance et de la durée d’engagements choisie par l’adhérent lors de son premier investissement sur le support Afer Eurocroissance.
Le support Afer Eurocroissance bénéficie d’une garantie à l’échéance au moins égale à 100% des sommes versées et restées investies, brutes des frais sur versements et/ou d’arbitrage. Ainsi, avant l’échéance de la garantie, les montants investis sur le support Afer Eurocroissance peuvent varier à la hausse comme à la baisse.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

Afer Eurocroissance a réalisé en 2018 une performance négative. Cette performance s’explique par la mauvaise année des actifs risqués qui ont constitué entre 30 et 45% de l’allocation globale au cours de l’année.
La poche risquée hors immobilier a eu une performance globale de l’ordre de -7%. Dans le même temps, la poche défensive du portefeuille a bénéficié de cet environnement difficile et a affiché une performance de l’ordre de +3.5%. Enfin, l’immobilier a eu une performance de 6%. La diversification globale de l’allocation a donc bien fonctionné sans que cela suffise à rester en territoire positif.
Dans le détail des actifs risqués, la performance moyenne de la poche action a été de -13%. La stratégie de diversification Amérique et Japon initiée fin 2017 et début 2018 a été gagnante par rapport aux expositions uniquement européennes. En performance absolue, on reste néanmoins en territoire nettement négatif (de l’ordre de -11% pour l’Amérique et le Japon).
Les fonds de dettes à haut rendement ont eu une performance comprise entre -3 et -5%. Au cours du premier semestre, nous avons diversifié les fonds de dettes à haut rendement américaines vers des profils plus courts et vers l’Europe. Cela a contribué à atténuer la baisse globale.
Au cours de l’année, nous avons diminué notre allocation aux fonds de dettes émergentes d’environ 30%. Cela a limité la contribution négative de cette classe d’actif. Cependant, dans le même temps, nous avons augmenté notre allocation en obligations convertibles. Ces actifs ont déçu en 2018 du fait de leur exposition aux marchés actions.

répartition par classe d'actifs'

Les stratégies AIMS (Aviva Investors Multi Strategy) ont été désinvesties au cours de l’année. Leur contribution à la performance globale n’a donc été que de -0.1%. Nous avons réinvesti ces encours dans des actifs plus défensifs, notamment du crédit de haute qualité.
Côté actifs défensifs, les obligations françaises ont parfaitement joué leur rôle avec une performance moyenne de l’ordre de 3,5%. En fin d’année, nous avons décidé de réallouer une partie des fonds crédits et de rendement absolu dans des obligations long terme de haute qualité de crédit. Cette poche a eu une performance proche de l’équilibre. Enfin, l’immobilier a bénéficié de l’environnement de taux bas avec une performance globale de l’ordre de 6% sur l’année.

Détail des actifs obligataires et Détail des actifs non-obligataires


Pour plus de précisions

Contactez-nous