Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Actif en Mds€ au 31/12/2018 2 678,80
Date de création 31/07/1998
Performance sur 1 an* -14,7 %
Performance annualisée sur 3 ans -1,1 %
Performance annualisée sur 5 ans 2,2 %
Performance annualisée sur 8 ans 4,0 %
Sources : Afer - Gie Aviva France à partir de données fournies par Aviva Investors France
*Performances annualisées au 31/12/2018 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ce type d’investissement présente un risque en capital.

Commentaires du gestionnaire financier AVIVA INVESTORS FRANCE

Le fonds était positionné en début d’exercice pour capter le potentiel de croissance de l’économie européenne. Ainsi, les valeurs industrielles (automobile, produits de base), technologiques (semi-conducteurs, SSII et logiciels), financières (particulièrement les banques) et pétrolières étaient sur représentées dans nos allocations. En regard, nous avions fait le choix d’être quasi absents des titres à forte visibilité et au profil défensif, notamment parce que les niveaux de valorisation affichés n’étaient plus en adéquation avec les croissances organiques susceptibles d’être réalisées par les sociétés. Ainsi, la consommation non cyclique, le luxe, l’agroalimentaire et boissons ont été largement sous-représentés dans nos portefeuilles tout au long de l’exercice. Malheureusement, les craintes de ralentissement économique exprimées en fin d’année n’ont pas permis à Afer Actions Euro d’afficher une performance relative supérieure à l’indicateur de référence cette année. Au cours de l’exercice, nous avons remodelé nos investissements dans le secteur automobile. Devant la montée des incertitudes liées aux contraintes d’émissions de CO2, nous avons décidé de vendre Peugeot (après un très beau parcours boursier) et Daimler, confronté aux problèmes du WLTP. En face, nous avons renforcé Valeo, pénalisé par le trou d’air d’activité du premier semestre, et avons participé à l’introduction en bourse du pneumaticien Pirelli.
Dans le secteur des valeurs financières, nous avons opéré un arbitrage en vendant complètement notre ligne de titres BBVA que nous avons remplacé par son confrère Santander, afin de renforcer notre exposition au marché bancaire brésilien par le biais de cette valeur européenne. Nous avons également renforcé quelques dossiers délaissés par les investisseurs, faisant apparaitre des décotes significatives : Casino dans la distribution, Publicis dans les médias, Atos dans les valeurs technologiques, et Sanofi dans la santé. Par ailleurs, nous avons initié deux nouvelles lignes dans le portefeuille au cours de l’année, Schneider et Iliad, et avons participé à l’introduction boursière de Siemens Healthineers.
En regard, nous avons complètement liquidé notre ligne en Getlink face aux incertitudes liées au Brexit. Les déboires de Ryanair nous ont incité à sortir le titre du portefeuille.

Répartition du portefeuille au 29/12/2017

Répartition du portefeuille au 29/12/2017

Indicateur de référence : EURO STOXX® (DNR) – DNR = dividendes nets réinvestis
Source : Aviva Investors France - données au 31 décembre 2018 Evolution de la valeur liquidative du support, nette de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brute de prélèvements sociaux et fiscaux.
Evolution de l’indicateur de référence calculée coupons/dividendes réinvestis.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ce type d’investissement présente un risque en capital.

Pour plus de précisions

Contactez-nous