Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Actif en Mds€ au 29/12/2017 3256,36
Date de création 31/07/1998
Performance sur 1 an* 8,4 %
Performance annualisée sur 3 ans 7,9 %
Performance annualisée sur 5 ans 9,9 %
Performance annualisée sur 8 ans 5,7 %
Source Aviva Investors France
* Performances annualisées au 29/12/17 nettes de frais de gestion financière, hors dividendes (affectés au paiement des frais de gestion et du coût de la garantie plancher du contrat Afer), brutes de prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Commentaires du gestionnaire financier

Au cours de l’année 2016-2017, les secteurs technologiques, bancaires ou encore certains secteurs industriels (automobile notamment) sont restés surpondérés, tandis que les secteurs défensifs (agroalimentaire et biens de consommation courantes) restaient très sous-pondérés, voire absents du portefeuille.

Au sein des secteurs industriels, l’amélioration des conditions économiques globales a propulsé les valeurs Heidelbercement, Rheinmettal ou encore Airbus à des niveaux de valorisation tels que nous avons décidé de vendre l’intégralité de ces lignes. Dans un autre registre, nos positions en Euronext et Philips Lighting ont également été cédées. Nous avons également connu notre lot de déceptions, ce qui nous a poussé à nous séparer de nos investissements en Coface et Ericsson, les deux sociétés ayant été totalement incapables de délivrer le profil de croissance pour lequel nous les avions acquises.

Nous avons également profité de la tendance haussière des marchés pour écrêter certaines de nos positions (GEA Group, Infineon, Crédit Agricole, Michelin). Nous avons également vendu notre ligne en Fresenius Medical Care afin de financer l’acquisition de sa holding, Fresenius SE, cette dernière disposant d’un profil plus diversifié, et d’un potentiel de croissance organique plus élevé.

Du côté des achats, nous nous sommes portés vers des sociétés que nous jugions injustement maltraitées par le marché. Dans le secteur des services aux collectivités, nous avons renforcé assez sensiblement notre ligne en EDF, l’essentiel des mauvaises nouvelles ayant été intégrées dans le cours. Dans le même registre, nous avons également renforcé notre position en Publicis, la valorisation de la société ayant atteint un point extrêmement bas.

Du côté des valeurs technologiques, qui constituent toujours à ce jour le principal pari du portefeuille, les positions en Atos et Nokia ont également été renforcées. Ces deux sociétés présentent l’avantage d’avoir entamé une transition de leurs business models respectifs il y quelques années, qui devrait à terme entrainer une inflation des marges.

Enfin, sur la toute fin de l’exercice, nous avons participé à la (ré)introduction en bourse du pneumaticien haut de gamme Pirelli, dans la perspective de la montée en gamme des immatriculations dans les pays émergents.

Répartition du portefeuille au 29/12/2017


Pour plus de précisions

Contactez-nous